Laurent Papillon rejoint l’équipe Impact Track

Laurent Papillon rejoint l'équipe Impact Track 2

Au fil du printemps, Impact Track continue de se développer et de nouvelles têtes s’ajoutent à l’équipe.

C’est le cas de Laurent Papillon, notre nouvelle recrue qui rejoint notre effectif en tant que Développeur Web. C’est une personne avec beaucoup d’expérience et une forte personnalité qui font de lui un atout pour le développement de l’entreprise.

Découvrez sans plus attendre sa présentation.

 

 Peux-tu nous en dire un peu plus sur toi ?

 

J’ai la quarantaine et je suis développeur depuis plus de 17 ans. 

Avant de rejoindre Ricardo, j’étais CTO de la startup nantaise « Moovisor » qui était aussi chez 1Kubator. C’est donc ma deuxième startup.

 

Pourquoi avoir rejoint Impact Track ?

 

Tout d’abord parce que je connaissais Ricardo. C’est quelqu’un que j’apprécie beaucoup. 

Je pense que Ricardo est une « bonne » personne, il a des valeurs et ça se ressent sur son projet. Cela m’a beaucoup plu. 

De plus, par rapport à mon ancienne startup, j’ai pris goût au monde entrepreneurial. 

Enfin, il y a aussi l’alignement des planètes, j’étais disponible au bon moment, j’ai donc voulu tenter l’aventure chez Impact Track.

 

Au quotidien, en quoi consiste ton métier chez Impact Track ?

 

Le métier de développeur est très varié. Son activité dépend beaucoup de l’entreprise et des projets. 

Chez Impact Track, je vais m’occuper un peu de tout ce qui est technique. Ça passe par des réunions, du management, le développement bien entendu , des tests, de la maintenance, des nuits blanches également… 

Beaucoup de choses en perspective.

 

En tant que développeur web, comment comptes tu contribuer au développement de l’entreprise ?

 

Je vais réécrire la plateforme pour qu’elle gagne en souplesse, robustesse et en sécurité. Je vais m’occuper des choix techniques. Je serai le CTO d’Impact Track sur lequel Ricardo va pouvoir s’appuyer.

Laurent Papillon rejoint l'équipe Impact Track 3

 

Peux-tu nous donner 3 qualités pour exercer dans ce domaine ?

 

Je pense que pour être dév’, il faut tout d’abord être curieux, autonome et humble. Humble parce qu’il y a toujours des gens plus forts que nous. Même en ayant fait des projets très costaux, j’ai rencontré des personnes très fortes qu’on peut qualifier d’experts. Il faut savoir prendre du recul car la techno avance très vite. Ce qui est acquis à l’instant T ne l’est plus forcément après. C’est pourquoi il est important de ne pas prendre le melon car l’humilité permettra de durer dans ce métier.

 

Qu’est ce qui te plaît et te déplaît dans ce métier ?

 

Ce qui me plaît et me déplaît dans ce métier… C’est la même réponse. 

Le changement de technos permanent. 

Il faut toujours se mettre à niveau. C’est passionnant mais c’est aussi usant. Il faut toujours avoir la volonté, l’énergie de se former.

 

Qu’est ce qui t’attire dans l’écosystème des startups ?

 

Dans une startup, il faut aimer les défis. 

Il faut bien choisir ses associés car on passe beaucoup de temps avec eux. 

J’apprécie aussi le fait d’être libre et autonome ce qui implique d’être polyvalent. Puisque la structure est petite, nous devons faire le métier de plusieurs. 

J’apprécie aussi l’incubateur car c’est un microcosme où il y a pas mal de startups.  Nous sommes toujours challengés par l’autre. 

Lorsqu’une entreprise réussit, nous sommes tous contents pour elle et nous souhaitons suivre son exemple. 

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bitnami